appareils

Copropriété: Individualisation des frais de chauffage dans les immeubles collectifs

Depuis le décret du 30 mai 2016, l’article R. 241-7 du Code de l’énergie dispose que : « Tout immeuble collectif équipé d’un chauffage commun à tout ou partie des locaux occupés à titre privatif et fournissant à chacun de ces locaux une quantité de chaleur réglable par l’occupant est muni d’appareils de mesure permettant de déterminer la quantité de chaleur fournie à chaque local occupé à titre privatif et ainsi d’individualiser les frais de chauffage collectif« .

Les relevés de ces appareils doivent pouvoir être effectués sans qu’il soit besoin de pénétrer dans les locaux privatifs.

Les frais de chauffage afférents à cette installation sont divisés, d’une part, en frais de combustible ou d’énergie, d’autre part, en autres frais de chauffage, tels que les frais liés à l’entretien des installations de chauffage et ceux liés à l’utilisation d’énergie électrique ( C. énergie, art. R. 241-7 et R. 241-8 modifiés).

 

L’article R 241-8 dispose néanmoins que cette obligation ne s’applique pas:

  • Aux immeubles dans lesquels il est techniquement impossible de mesurer la chaleur consommée par chaque local pris séparément ou de poser un appareil permettant aux occupants de chaque local de moduler la chaleur fournie par le chauffage collectif ;

 

  • Aux immeubles dont l’individualisation des frais de chauffage entraînerait un coût excessif résultant de la nécessité de modifier l’ensemble de l’installation de chauffage.

 

Cela réduit le champ d’application de l’obligation…

 

Pour déterminer la date de mise en service, le syndic calcule la moyenne des consommations annuelles de combustible ou d’énergie nécessaires au chauffage de l’immeuble considéré, hors eau chaude sanitaire, relevées sur les trois dernières années, puis la divise par la surface habitable définie à l’article R 111-2 du CCH.

Cette date est normalement fixée au 31 mars 2017, mais peut être prorogée au 31 décembre 2017 (Si la consommation en chauffage de l’immeuble est comprise entre 120 ‍ kWh/ m2SHAB. an et 150 kWh/ m2SHAB. an) voire 2019 (Si la consommation en chauffage de l’immeuble est inférieure à 120 kWh/ m2SHAB. an).

 

Retour à l’accueil

Autres articles:

État des lieux de sortie non contradictoire : valeur probante

Copropriété: Délai de forclusion de l’action en garantie des vices et non-conformités apparents

Copropriété: garantie des vices et défauts de conformités apparents (bien fondé et recevabilité de l’action)

Bail d’habitation, élagage des arbres et arbustes, taille et entretien des haies

Copropriété: les règles relatives à la consommation d’eau

Squatters et responsabilité du locataire

Le salarié inapte à tout poste dans l’entreprise pourra être licencié sans recherche de reclassement ?

La nouvelle désignation des conseillers prud’hommes

Droit de la copropriété

Droit du travail

Baux d’habitation

Servitudes